Saint-Nicolas mangeait-il des frites ?

Comme nos enfants adorent les frites et que Saint-Nicolas fait partie de notre culture depuis très longtemps, il nous a paru primordial d’éclaircir cette question que tant de personnes se posent !

Qui a inventé la frite ?

Mais qui donc a pu avoir cette idée de génie de couper des pommes de terre en bâtonnets et ensuite de les faire frire ? Comment toujours en histoire, il existe plusieurs hypothèses. Nous avons retenu celle de l’historien Paul Ilegems qui attribue aux Espagnols, et plus précisément à Teresa d’Avila (1515-1582), l’origine de la création des frites.

A l’époque, la pomme de terre, ramenée des Amériques par les Conquistadors, était courante en Espagne. De son côté, l’amie Thérèse, très pieuse, voulait nourrir correctement ses soeurs. Elle pensait que ceux qui avaient faim étaient déprimés et moins croyants. Elle a vite réalisé que la pomme de terre avait une valeur nutritive non négligeable et a probablement essayé plusieurs recettes dont les frites comme l’atteste un des tableaux de Francisco Rizi.

Sainte Thérèse et les frites

Il y a des pommes de terre et de l’huile autour de Sainte Thérèse. La probabilité qu’elle ait inventé la première “baraque à frites” est donc assez grande 😉

Et l’arrivée de la frite en Belgique dans tout ça ? Il y a énormément de polémiques sur ce sujet. Est-elle arrivée en France avant ou pas ? Les écrits ne sont pas très clairs. Si l’on se base sur ceux de l’historien Fernand Pirotte, ce sont des commerçants ambulants venant de France qui ont introduit la frite en Belgique au milieu du 18ème siècle. Mais l’huile étant un luxe à cette période, les frites devaient surtout être destinées aux plus riches.

L’invention de la frite n’est donc certainement pas belge même si elle reste pour nous l’aliment incontournable de nos repas traditionnels. A ce propos, saviez-vous que les frites font partie du patrimoine immatériel depuis 2017 ? Merci à la Communauté Française de Belgique pour cette reconnaissance !

Les premières apparitions de Saint-Nicolas en Belgique

Chocolats pour la Saint Nicolas

Nous allons vous éviter tous les détails de l’histoire de Saint-Nicolas car il nous faudrait bien plus qu’un article pour y arriver ! Pour faire court, tout commence vers 235 avec Nicolas de Myre (Turquie) à qui toutes sortes d’histoires et de légendes sont rattachées. C’est sans doute ce qui a favorisé son sacrement et la dispersion de son culte à travers l’Europe catholique.
Au Moyen âge, les vieilles histoires germaniques païennes autour d’un homme qui récompense les enfants en échange d’offrande sont “christianisées” autour de Saint Nicolas, notamment par la légende de Nicolas entrant dans une boucherie et ressuscitant des enfants tués et salés par le boucher.

Il apparaît assez clairement que les premières légendes autour de ce Saint proviennent du Moyen âge mais la tradition moderne de notre Saint-Nicolas daterait plus du milieu du 19ème. Elle proviendrait probablement d’un livre hollandais écrit par Jan Schenkman : “Saint-Nicolas et son domestique”.

Depuis cette période, recevoir Saint Nicolas par la cheminée de la maison (pauvre homme !) la nuit du 5 au 6 décembre est devenu incontournable chaque année en Belgique. Cette fête est également bien présente dans d’autres pays européens comme certaines régions de France et d’Italie, les Pays-Bas, le Luxembourg, l’Allemagne, …
Alors, frites ou pas frites pour Saint-Nicolas ?

En conclusion : 

Arrivée des frites en Belgique : milieu du 18ème siècle
Arrivée de Saint Nicolas en Belgique : 19ème siècle

Donc oui, le premier “Saint Nicolas belge” aurait pu manger des frites sans aucun problème !

L’ultime question est bien entendu de savoir s’il mangeait des frites à la mayonnaise ou sauce andalouse … suite au prochain épisode 😉

Bonne fête à tous les enfants sages et moins sages !

 

 

Suivez-nous et partagez !
error
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × deux =